Kalysteo.com, guide de voyage en Corse
Kalysteo.com

Site mégalithique de Cauria

Le plateau de Cauria, au Sud de la commune de Sartène, abrite 3 des plus intéressants sites préhistoriques que compte la Corse : les alignements mégalithiques d'I Stantari et de Renaghju, et l'impressionnant dolmen de Fontanaccia.

Ce grand plateau, proche de la mer, dont les ressources naturelles (notamment les sources d'eau) sont favorables au développement de l'élevage et de l'agriculture, a attiré très tôt l'implantation de tribus préhistoriques.

Site mégalithique de CauriaSite mégalithique de Cauria

Situation

Le plateau de Cauria se situe à 10 kilomètres au Sud de la commune de Sartène, tout près de la mer. Voir le plan de situation du site mégalithique de Cauria.

De Sartène, prendre la route territoriale RT40 en direction du Sud. Après 2 kilomètres, tourner à droite sur la D48 en direction de Tizzano.
Après 7.5 kilomètres, tourner à gauche sur la D48A, direction "Stantari, Funtanaccia, Renaghju".
Au bout de 4.5 kilomètres, vous trouverez des places de parking de part et d'autre de la route, à côté d'un panneau indiquant l'entrée du plateau de Cauria. Garez-vous ici.

Temps de visite

Comptez environ 2 heures pour arpenter le plateau de Cauria, qui fait 60 hectares, et explorer les trois principaux sites mégalithiques.

À voir, à faire

Site mégalithique de Cauria

★★★
Alignement d'I Stantari

L'exploration du plateau de Cauria commence du parking. De là, un large chemin part en direction du Sud.
Après 400 mètres, vous arriverez à une intersection. La découverte des 3 sites du plateau de Cauria se fait, de préférence, dans le sens des aiguilles.

Partez donc à gauche. Au bout de 400 mètres, vous atteindrez le premier site : l'alignement d'I Stantari.

Sur ce site, on peut admirer une dizaine de statues-menhirs, sur lesquelles on arrive à distinguer des reliefs (épées, ceintures, pagne, visages, bras et mains), réparties en deux alignements.

Alignement d'I Stantari

C'est Roger Grosjean, fondateur de l'archéologie préhistorique corse, qui mit au jour les statues-menhirs d'I Stantari, en 1964.
Il est assez difficile de dater la période à laquelle ces stantare ont été élevés, mais on estime que ces alignements ont été faits entre le Néolithique et l'âge du Bronze.

Ce site comportait, à l'origine, au moins 30 stantare dressés, répartis en deux ensembles : l'un orienté Nord-Est/Sud-Ouest, l'autre Nord/Sud.
Parmi ces 30 monolithes, on note 7 stantare portant des attributs guerriers, notamment des épées. La statue-menhir Cauria IV est tout à fait remarquable, avec sa longue épée suspendue à un baudrier.
D'autres statues arborent une coiffe en forme de casque, avec une cupule de chaque côté, peut-être pour placer des cornes de bovidés, comme sur les casques des guerriers de l'âge du bronze.
La majorité des stantare étaient, à l'origine, décorées avec de l'ocre ou de l'hématite.

En regardant vers le Nord-Ouest, on aperçoit assez bien la montagne de Cagna et son fameux Uomo di Cagna.

Alignement de Renaghju

De l'alignement d'I Stantari, partez en direction du Sud et suivez le sentier sur 400 mètres. Vous atteindrez alors le deuxième site : l'alignement de Renaghju.

Ce site accueille un nombre plus important de menhirs, certains couchés, d'autres encore debout. Si leur nombre est plus important, leur taille est par contre plus réduite par rapport aux menhirs que l'on peut admirer sur le site précédent.

En 1840, Prosper Mérimée explorera la Corse pendant deux mois et fera une observation de l'alignement de Renaghju. En 1883, Adrien de Mortillet, de la Commission des monuments mégalithiques, en fera une description détaillée.

Entre 60 et 180 menhirs ont été dressés sur ce site, entre 4500 et 1000 avant J.-C., durant le Néolithique, au cours de plusieurs périodes de construction et de destruction.

Dolmen de Fontanaccia

De l'alignement de Renaghju, partez en direction du Nord-Ouest. Le chemin passe à travers un bosquet de chênes et au bout de 400 mètres, on atteint de 3ème et dernier site d'intérêt du plateau de Cauria : le dolmen de Fontanaccia.

Dressé au sommet d'une butte naturelle, le dolmen de Fontanaccia (appelé localement "Stazzona di u diavulu" (la forge du diable)) est le plus connu et le mieux conservé de la Corse. Il est d'ailleurs inscrit aux Monuments Historiques depuis 1889.

Dolmen de Fontanaccia

Ce monument funéraire collectif est constitué d'une dalle de couverture monolithique reposant sur 6 montants verticaux (orthostates, d'une épaisseur de 30 centimètres environ). Mesurant 2.60 mètres de long, 1.60 mètre de large et 1.80 mètre de haut, la chambre funéraire du dolmen s'ouvre à l'Est, dans l'axe du Soleil levant au solstice d'hiver, et était scellée, à l'origine, par une dalle dont il ne subsiste aujourd'hui qu'un fragment formant un seuil.

L'ensemble, qui pèse 15 tonnes, est plutôt bien conservé, même si l'on peut remarquer qu'une fracture, récente, traverse toute la dalle du dolmen et que certains orthostates commencent à pencher dangereusement...

Édifié avec deux granites différents (à grains grossiers pour les montants verticaux, plus fins pour la dalle horizontale), on estime que ce dolmen a été élevé au IIème millénaire avant J.-C. et faisait partie d'une véritable nécropole, puisque le site accueillait deux autres dolmens, malheureusement détruits aujourd'hui.

Du dolmen de Fontanaccia, le sentier part en direction du Nord, puis du Nord-Est, pour rejoindre l'alignement d'I Stantari après 350 mètres.
De là, revenez au parking par le même chemin pris à l'aller.

Album Photo

Images/Photos Site mégalithique de CauriaImages/Photos Site mégalithique de CauriaImages/Photos Site mégalithique de CauriaImages/Photos Site mégalithique de CauriaImages/Photos Site mégalithique de Cauria

Hébergements

Hébergements situés à Sartène :

Cartes

Liens

Aux alentours

Billets de ferry avec Corsica Ferries